Den's

[Multi-jeux] HistoAAR de Showa - Et des héros itou

Recommended Posts

Le capitaine Jay Roberts Ruan Yin humait l'air du large depuis un bon moment déjà. Le Weida duoshou (une friandise pour qui traduira) qui l'emmenait depuis Macao commencera bientôt son entrée dans le Whangpo, et la douce brise de l'air du matin fera bientôt place aux tourments de l'activité humaine.

Déjà, la douceur du large s'estompe, et une toute autre odeur vient assaillir les narines de Jay:

-la crasse.

-les excréments .

-la sueur.

-le sang.

Chaque fois qu'il entre dans un port de cette taille, Jay ne peut s’empêcher de regretter la quiétude du large. Pourtant Shangai n'est pas n'importe quel port. Shangai n'est pas n'importe quelle ville. Shangai est le phare culturel de l'Asie, ou les rythmes endiablés imposés par les Jazzmen succèdent à la virtuosité des filles de joie.

Les filles de joie....mmmmhhhhh, il espère que Louisa San Chan se souviendra de lui. Non pas pour ses prouesses sexuelles, mais pour tout l'amour qu'elle lui a donné-et qu'elle lui donnera encore. D'ailleurs, à sa poche pend une énorme perle d'Arabie. Ce sera la preuve de son amour éternel. Quand tout sera fini, il lui donnera la plus belle des vies, loin de ce cloaque puant à la botte des Anglais....

Car Shangai, cette femme si belle et si détestable, est aussi le lieu de quelque de bien plus grand, quelque chose qui embrasera l'Asie tout entière et signera l'avènement d'un ère de prospérité....

 

Les relents du port se font plus fort, alors que les contours de la ville effacent peu à peu la brume du petit matin. Le Weida duoshou doit maintenant manœuvrer avec beaucoup d'habilité pour éviter les collisions avec les plus petits bateaux. Néanmoins, la grande diversité des pavillons témoignent de l'importance du port de Shangai. Ici portugais, là russe, américain,  français et là.........

Anglais.Britannique.Albion. Le drapeau de la tyrannie.

 

Une salle sombre. Des lits alignés, avec des enfants qui parlaient une langue qu'ils ne comprenait pas. Au-dehors, la pluie tombait, sans discontinuer.Tout est sombre. Un moment, l'enfant Jay glisse, tombe, et pousse un juron. Les enfants s’arrêtent, et rient. Tching tchan tchong qu'ils disaient. Ils frappaient Jay, et riaient, riaient encore. Puis la porte s'ouvre à la volée, une grosse femme entre, et pousse des cris.Les enfants s’arrêtent, et pleurent, désignant Jay du doigt. La grosse femme hurlent encore plus fort, et frappe Jay avec son rouleau à pâtisserie. Comment n'a t'elle pas pu voir le visage tuméfié du petit Jay? C'est simple, se dit t'il après coup.

 

Il faisait sombre. Ce monde était froid. Son cœur état un mécanisme infernal qui se nourrissait du sang de ceux qui l'ont créés et qui le servait. Aujourd'hui, ces mêmes hommes froids de ce monde froid, rigolant et frappant, veulent apporter la même chose à cette belle Asie.

Et ça, Jay ne le permettra jamais. Shangai, de belle femme chinoise rayonnant, a été tourné par l'avarice des européens en cette catin vénéneuse. Shangai, c'est sa Louisa San Chan. Et quand tout sera fini, Shangai, comme Louisa, retrouvera sa beauté première.

 

Le port de Shangai est maintenant tout proche. L'odeur frise dorénavant l'insupportable. Néanmoins, Jay l'oublie vite car les navires d'un plus gros tonnage se trouvent aussi. Jay ne put s’empêcher de sentir son cœur être gonflé de fierté devant un navire arborant les pavillons allemands et Japonais.

D'emblée d'autres souvenir s'emparent de lui. Après un jour particulièrement horrible, Jay parvient à fuir de ce bâtiment sombre et froid. Il parvient à s'embarquer dans le Kent pour une ville au hasard, qui lui permettrait de regagner-par tout les moyens- la Chine.

 

Sa mère l'y attendait. Sa mère, son grand-père, si sévère, sa grand-mère, si douce, et leur petite maison, à l'intérieur des terres, loin de l'agitation des tyrans. Ah, et oui, il ferait payer à son père, ce monstre anglo-luisitanien, de l'avoir enlevé à cette maison pour l'envoyer dans ce monde froid.

 

A Hambourg, il parvient à s'engager dans la marine marchande, d’où il put visiter le monde.A la fin de l'été 1914, il fut au port de Tsingtao lorsque la nouvelle du conflit mondial éclata. Lorsqu'il sut que l'Allemagne et l'Angleterre étaient en guerre, son sang ne fit qu'un tour, et il s'engagea auprès des corsaires allemands.

Durant la guerre, ces corsaires furent une véritable plaie dans le flanc du monstre britannique, coulant des navires, infligeant des pertes gigantesques aux Anglais. Mais il fut capturé.

 

Non pas par les Anglais, dont il n'aurait jamais permit une telle chose, mais par les Japonais. Les nippons l'ont traités avec déférence, louant ses hauts faits d'armes et probablement très curieux du mélange ethnique dont est issu Jay. Durant le reste de la guerre, Jay s'ouvrit à la culture japonaise, apprit la langue, les mœurs, et devint apprécié par ses goeliers. Après la guerre, Jay s'était fait de nombreux amis au Japon, et des alliés indéfectibles dans sa quête de bouter les Anglais hors de Chine ( Chan de l'arbalète, aide moi!!!!)

 

Il put enfin retourner à Macao. Son père était mort, emporté par la maladie. Il y hérita d'une fortune importante d’où il y ouvrit un dispensaire pour soigner les pauvres et les oubliés de ce monde. Puis, il gagna la terre. De vieille maison, il n'y avait plus. A la nouvelle de sa fugue du pensionnat, son père envoya la garde dans l'optique de reprendre Jay qui aurait naturellement chercher refuge ici. Mais il y eut des débordements. Le village résista. Et la garde européenne riposta de la seule manière qu'ils connaissent, par le fer et le feu. Et là, au beau milieu des restes calcinés du village, trois petites tombes, sans épitaphes, sans rien. Trois petites pierres, seules, marquant un destin brisé.

Ce jour là, la haine des tyrans et des Européens (surtout les Anglais) fut marqué au fer rouge dans l'esprit de Jay. Ce jour là, il comprit que l'Asie, pour avoir son destin, devait se débarrasser de ces barbares.

Ce jour là, il comprit que seul le Japon pour l'aider à accomplir ce destin.

 

D’où les feuillets noirs.

D’où le rendez-vous à l'Astor hotel.

 

La navire accoste, le bruit et les odeurs sont assourdissant. La belle Louisa attendra, car une entrevue de la plus haute importance se profile. Et à la clé, la réalisation des rêves d'un continent entier.

gallery_28569_106_31127.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

En provenance de Macao le 'Sebastiano' s'était amarré face au Palace Hotel, à côté de la banque centrale de Chine, Jay resta un instant contemplant le bund, son regard perçant cherchait le moindre signe suspect, il avait l'habitude, il n'y avait pas toujours que des amis à l’accueil... Un coup d’œil sur sa montre, 7h15, un dernier regard alentour, d'un pas tranquille Jay descend l'avenue en direction des quartiers chinois. La radio, quelle invention, on croyait trouver un orchestre à chaque coin de rue...

Bon faut pas trainer, faut que je vois ce journaliste, Astor House Hotel à 9h... toujours pas de nouvelle d'Iseki..

 

gallery_28569_106_172819.jpg

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le jeune Colonel KATA, commandant de la garnison de Punsan vouait un immense respect à son Oncle, voilà bien plus d'un an qu'ils ne s'étaient pas vu. Aïki avait cru un moment que l'Oncle était venu à propos de l'opération qui se préparait. Plusieurs divisions stationnaient alentour attendant l'ordre de rejoindre la frontière.

Mais non, ces feuillets noirs l’empêchaient de dormir... et depuis qu'il les avait en main, Aïki Chan, comme aimait l'appeler son Oncle, avait l'esprit en effervescence...

 

 

sml_gallery_28569_106_13279.jpg

 

((Bon ben voilà :P , Hop tu copies l'image (Impératif) et hop tu entres dans la 4ème dimension avec un perso gratos version Den's, en plus il y a de bonnes chances pour qu'il soit promut général avant 1936 hé hé :hehe:

et puis c'est vraiment l'occase pour poser des questions à propos de ces :mur:  feuillets noirs.. avoir des nouvelles de la tante, de l'attente et de la guerre latente..

Amateur de grandes zaventures ! L'HistoAAR n'attend que vous !

Engagez vous, rengagez vous !  eusa_clap.gif

 

 

Ps: Pas peur pas peur, c'est pas un abonnement

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

((Je suis peut être tenté de participer, mais je comprend vraiment rien de ce que tu attends de nous^^ et la manière pleine de jeux de mots et truc bizarres avec laquelle tu t'exprime gène la compréhension de mon faible cerveau :tongue: ))

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

((Je suis peut être tenté de participer, mais je comprend vraiment rien de ce que tu attends de nous^^ et la manière pleine de jeux de mots et truc bizarres avec laquelle tu t'exprime gène la compréhension de mon faible cerveau :tongue:

 

 

:blush: Heu...ok, bon, vu l'enjeu, cela mérite une réponse claire nette et précise, alors voilà, et ceci est valable pour tous ceussent qui meurent d'envie de nous rejoindre. Je dis "nous" car notre ami "supermenteur" à décider de jouer "Jay Robert Ruan Yin"

Bref, comment fait-on pour entrer dans la 4ème dimension, entrer dans cette histoAAR dont l'auteur lui même ne connait pas forcément la suite ?

J'imagine que tu as dû parcourir un temps soit peu ces fameux "feuillets noirs" et, privilège incontestable, en parallèle de ces foutus feuillets, tu as connaissance de certains évènements et personnages, peut être sans grande importance pour l'instant mais faisant parti d'un tout.

 

 

Pour jouer il te suffit d'exprimer tes interrogations par le biais d'un personnage et ce, dans le contexte de 1930.

 

Il peut parler tout seul, j'veux dire, à lui même, réfléchir quoi, mais bon... communiquer avec le "maître du jeu" c'est plus enrichissant ;)

 

Pour faciliter un peu plus les choses, des personnages ( comme le colonel Kata dernièrement) apparaissent dans un dialogue et je signale que ce perso est disponible...

Même si on ne désire entrer dans le jeu que momentanément ou même ponctuellement ce n'est pas un problème. Le Maître du jeu reprendra le personnage quand le besoin et le contexte l'y obligeront.

 

En fait, on peut dire je pense, que chaque lecteur est dans la même position que celui qui comme toi, mais en 1930, à Shangaï, Macao, Hong Kong ou ailleurs dans cet HistoAAR, se retrouve avec un exemplaire de ces mystérieux feuillets noirs.

 

Je demande seulement, en dehors de ce qui va de soit, le respect de certaines "directives", comme l'emploi d'un avatar que je donne ou que le joueur peut créer lui même avec faceyourmanga , et certaines orientations nécessaires au "scénario" qui sont alors présentées et discutées en privé.

 

Autrement, il serait tout à fait possible d'apparaitre "de son propre chef" avec un perso créé de toute pièce (historique ou non) et de jouer une scène de sa propre invention, mais pour l'instant, à ce niveau de l'histoAAR je préfère pas prendre trop de risque.

L'objectif est d'arriver en 1936, précisément le 26 février 1936

 

En termes d'affrontement je suis ouvert à toutes suggestions visant à élaborer un système permettant de matèrialiser l'influence des différents protagonistes sur l'avenir, à savoir, les décisions de l'Empereur ou de son gouvernement. On pourrait attribuer des Pts selon un barème lié à la participation (1 post = x pts) 

Sinon cela restera quelques péripéties racontées au fil du temps juste pour le fun, sans que cela ait la moindre influence sur le début de la partie (Janvier 36) 

 

Pour conclure, en espérant avoir été assez clair, ce que je propose pour l'instant ressemble plus à un jeu de rôle dont le contexte général sera, dés 1936, cadré par le Jeu HOI III.

 

On peut discuter de tout ça en privé, les idées sont les bienvenues.

Oups vl'a le metteur en scène :siffle:

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le gochou (caporal en japonais) Ichinami Hosokawa venait juste de descendre du bateau qui l'amenait à la base quand il fut étonné du nombre de personne qui attendait sur le débarcadère du port de Punsan. Il n'avait pas eu d'information en rapport avec sa nouvelle affectation depuis son départ d’Okinawa, mais ne posait pas de question pour ne pas irriter ses supérieurs. Il n'avait que 21 ans, et était fière d'être déjà gradé à son âge, aussi humble ce grade était-il. Le soldat marchait en compagnie des autres jeunes hommes quand ils furent tous appelés à se mettre en rang en attendant de recevoir leurs affectations. Le jeune homme espéré que ses futurs tâches ne soient pas seulement administratives, mais également qu'il aurait des responsabilités, comme des fois il en rêve la nuit, tel qu'être en charge d'une petite troupe d'homme. Mais le pays était en paix actuellement, alors il ne se faisait pas trop d'illusions.

((j'ai essayé de créer un avatar avec le site que tu as envoyé, mais j'ai des problèmes pour recevoir les trucs dans ma boite mail, alors je le mettrai quand j'aurai réglé lesdits problèmes))

Modifié par labtecldlc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jay Yin se dirige d'un pas nonchalant vers l'astor hotel.Le désir de voir sa Louisa San Chan se fait de plus en plus pressant à mesure qu'il s'enfonce dans la jungle urbaine.

Les odeurs sont devenus insoutenables. Jay ne put s’empêcher d’accélérer le pas et de faire en sorte de ne pas regarder la misère environnante. A Macao il lutte, sans relâche, contre tout cette misère. Ici, à Shangai, il ne peut strictement rien faire.

 

Sinon organiser sa libération.

"Numéro spécial, numéro spéciaaaaaaaaaaaaaal"!

 

C'est quoi ce bruit?numéro spécial? un journal noir? Intrigué, Jay en achète un....

 

Franchement, il ne comprends pas? Serait-ce un cours d'histoire? Pourquoi exalter l'ancien passé?L'important n'est t'il pas le futur? Qu'est ce que cela donnerait des cours d'Histoires? A la fin, seule la force du poignet fera partir les Anglais......

 

Il faut absolument qu'il voit  Iseki. Jay n'a pas du tout envie d'etre impliqué dans une telle mascarade alors que des gens meurent chaque jour sous le joug anglais., et il se demande bien ce que ce vieux bougre à encore en tête....

Et en plus, sa Louisa attend......

Modifié par supermenteur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Base de Punsan

 

Après avoir fait connaissance du sergent Yamawaki qui semblait ne pas parler autrement qu'en vociférant, notre groupe fut conduit en silence dans un des bâtiments pour un petit briefing de bienvenue. Des pelotons sillonnaient la base au pas de gymnastique, le lieutenant s'était montré accueillant mais l'ambiance avait l'air plutôt tendue.

 

gallery_28569_106_131035.jpg

 

Le jeune Ichinami allait s'avancer vers le premier rang quand son voisin le retînt par la manche lui glissant à mi-voix :

" Ya de bonnes chances qu'on se retrouve au cœur de l'action mon ami... lui indiquant les dernières places d'un signe de tête.
Un peu contrarié Ichinami acquiesça. Ils avaient échangé quelques mots sur le débarcadère avant d'être interrompus par les hurlements de Yamawaki. C'était un type du sud du Japon, sa famille habitait Nagazaki, son père était dans l'armée aussi, une vieille famille de Samouraïs, "haut gradé..", avait-il répondu avant qu'explose le sergent.

- Les troupes qui stationnent ici sont officiellement destinées à surveiller la frontière avec la Mandchourie ajouta t-il en chuchotant, mais ça c'est pour les journaux...

Le bruit des chaises avait fait place à un silence glacial... Après avoir répondu tous en cœur aux hurlements du sergent et salué le capitaine qui se tenait face à nous, nous reçûmes l'ordre de nous asseoir.

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

med_gallery_28569_106_5440.jpg

 

Louisa attendait...
Elle avait envoyé son Gishi ( En Japonais : "brave" , fidèle vassal, homme de grand courage, au moral inébranlable, un héros)

C'est comme ça qu'elle appelait affectueusement Ikkyû, le petit orphelin que le Capitaine Jay lui avait ramené de Yokohama, suite à ce terrible tremblement de terre en 1923.

Son grand cœur l'avait séduite à jamais, mais Jay ne tenait pas en place, aussi, elle ne pouvait s’empêcher de penser qu'elle n'était pas la seule à attendre, attendre, encore attendre. Combien de fois il avait promis combien de fois il était repartit...
Le Weida duoshou était arrivé avec un peu d'avance, Ikkyû avait loupé le Capitaine mais il était là c'est sur, il allait venir avait insisté le jeune garçon tentant de ranimer un sourire sur le visage de la jeune femme...

 

Le Capitaine venait d'acheter ce drôle de journal... c'était même pas un journal, juste trois feuilles pliées en deux, et pour couronner le tout voilà qu'il retombait encore sur ces satanés feuillets noirs.

"Tonnerre ! En voilà qui font couler beaucoup d'encre pour pas grand chose !

 

gallery_28569_106_955326.jpg

 

gallery_28569_106_436520.jpg

 

gallery_28569_106_167118.jpg

 

 

"Ha ! Je les vois venir ! Le bengale c'est l'Opium ! Tonna le Capitaine,

la rage montait en lui, il avançait, les yeux rivés sur le texte.

"Cette rage doit se propager pensait-il, c'est pas avec du papier qu'on va fouttre ces p.... de Brits dehors !

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir den’s, don Arragon Juan philipe arrive pour le commerce annanas et fruits exotiques car dans les années 30 la Thaïlande et les Philippine 1 et producteur ananas via le magrebe et Europe il vient chargé sa marchandise pour le compte d'un certain m bida qui général des force militaire du Cameroun.voila pour commencer le den’s.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yo eusa_clap.gif Bienvenue dans l'HistoAAR Filou icon_idea.gif

icon_idea.gif alors ça, c'est la loupiote d'acceuil, une vielle tradition Afienne
et en tant qu'Affien d'or, représentant des affiens en dé-stresse, repris de justesse, épris de justice et de mission de combat , Ceinture noire IVe Dan en BOBBAK style Coma éthylique

Heeu...c'est quoi le BOBBAK Den's ?

 

C'est "Combat Mission"  le Jeu de simulation de combat tactique 3D niveau Squad/bataillon que tu as testé l'autre jour

 

1 = BO => Behond Overlord

2 = BB => Barbarossa to Berlin

2 = AK => Afrika Korps

 

Ancien moteur graphique mais contenu trés exhaustif et histo-réaliste on peut jouer de 1940 en Afrique du Nord jusqu'à 45 à Berlin. Pour la version "Behond Overlord" la plus ancienne et la seule qui mette en scène le sol Français on lui préfèrera "CMBN Batlle for Normandy" avec le dernier moteur graphique mais pour jouer au  niveau compagnie de préférence, malheureusement rien sur la bataille de France, on retrouve nos français en Italie dans "Combat Mission Afrika korps" avec équipement américain, enfin bref, la bonne nouvelle c'est qu'on peut modder...reste à voir ce qu'on est capable de faire pour s'amuser...
Ensuite au dernières nouvelles il y a un Arma III mod WWII Pacifique "Hell is Coming"en création pour un zoom maxi niveau FPS de l'aventure.

 

Et oui, Pacifique parce que nous jouons au premier plan le Japon dans "Hearts Of Iron III"

 

Bref par les mystérieux pouvoir qui me sont conférés au sein de la clique du Bonsaï Sacré  icon_idea.gif

en tant que serviteur du grand Lud si fair-play

 

J'accorde à nos premiers joueurs

 

supermenteur alias Jay Robert Ruan Yin,

labtecldlc , dans le rôle du jeune caporal Ichinami Hosokawa

Filou alias Don Arragon Juan Felippe

 

une promotion, insigne de premier niveau  "I"  Cela correspond à un certains nombre de pts d'actions permanents, nous verrons bientôt ce que le Den's a sorti de son cerveau pour mettre dans la sauce....arf j'ai le nez qui cool ! :huh: j'veux dire, nous sauront bientôt comment gagner ces points et les utiliser au cours de l'HistoAAR.

En tout cas, dans le domaine militaire, cela vous permet d'obtenir le commandement d'une compagnie à travers un nouveau personnage mais vos pts d'actions ne seront plus permanents, ils auront été dépensés.

 

Pour les militaires qui souhaitent garder leurs précieux pts d'actions permanents vous pouvez vous contentez de faire passer votre perso au grade immédiatement supérieur. Pour Ichinami Hosokawa qui est caporal par exemple il pourra passer au commandement d'un groupe de combat en tant que sergent ayant brillamment réussit l'examen (depuis le temps qu'il s'y prépare ;)  ) .

 

Pour Jay Yin c'est un cas particulier..

 

Comme nous l'avons vu il y a des opportunités qui se présentent au fil de l'histoire avec des personnages 'dispo" comme le Colonel Kata...toujours dispo d'ailleurs... entrain de prendre l'air en compagnie de son Oncle l'Amiral Hamada

 

Ces points d'actions représentent un pouvoir potentiel. On en gagne à chaque fois qu'on post ici en mode "In game" et ça va être trés utile, autant dire que ça peut vous sauver la life.

 

On en gagne

En postant de l'info événementielle historique du mois en cours

En jouant un personnage (Présence de l'avatar)

En postant de l'info événementiel de l'HistoAAR comme une carte, un arrière plan (back ground), une explication etc...(en principe c'est introduit par un personnage mais c'est possible)

 

 

Les 7 premiers qui totalisent 3 post se verront attribué ce premier niveau de contrôle, après faudra en baver un peu plus pour l'avoir, ce qui confère une nette avance aux plus intéressés..

 

- Heu..y a pas de compagnie dans HOI III Den's eusa_think.gif

 

- T'inquiet, tout ça en détail trés bientôt

 

Ca va s(a)igner :diable:

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

gallery_28569_106_91450.jpg

Arf désolé les amis, j'ai été repéré par des types de l'agence IRL, ils ont essayé de me faire parler, apparemment ils ne se doutent de rien, je pense qu'il vont finir par me lâcher   ;)

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

gallery_28569_106_312760.jpg

 

(( Bon...on va laisser tomber les points d'influence hein.. c'est prise de tête... et continuer tranquillement, facilement, paisiblement.

 

En parlant de ça, allez jeter un œil sur le Bonsaï Blog

J'ai mis à jour le billet d'acceuil et pour ceussent qui voudrait utiliser un perso ce sera top facile :)

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'école militaire impériale du Japon et l'académie de l'armée impériale japonaise créées en 1926, permettent normalement aux promotions d'être accordées sur diplôme, ainsi le favoritisme est censé avoir disparu, chacun doit avoir sa chance, mais les rivalités héritées de la période féodal demeurent profondément ancrées dans les esprits et ne cessent de se manifester d'une manière ou d'une autre. L'armée est dominée par des membres de l'ancien domaine de Chōshū et la marine par ceux de l'ancien domaine de Satsuma.

 

L'Armée et la Marine sont sous la responsabilité directe de l'Empereur, les chefs d'Etats-Major n'ont de compte à rendre qu'à lui. La constitution imposant que les ministres de la Marine et de l'Armée soient nommés parmi des Officiers en exercice, les militaires détiennent le pouvoir de faire litéralement sauter le gouvernement civil simplement par le fait que le premier ministre se trouve dépendant vis à vis de cette nomination. Refusant de nommer un officiers au poste de ministre de la Marine ou de l'Armée les militaires peuvent contraindre à la démission le premier ministre, par ce fait incapable de former un gouvernement.

 

tn_gallery_28569_123_11076.jpg- Ceux qui diffusent ces feuillets ont forcément des contacts au sein l'armée...

 

tn_gallery_28569_123_11314.jpg- En tout cas Je ne vois rien qui contrevienne aux intérêts du Japon, je trouve cela plutôt "rassembleur"... mais qui d'autre a reçu ces feuillets ?

 

tn_gallery_28569_123_11076.jpg- Je finirais bien par le savoir.., quant au rassemblement de l'Asie, l'esprit de vengeance est une base des plus malsaine...
 

tn_gallery_28569_123_11314.jpg- C'est vrai... Les actions terroristes se multiplient en Mandchourie, nos meilleures unités vont se placer à distance opérationnelle... je voulais..

 

tn_gallery_28569_123_11076.jpg- Je te suggère de demander à être muter dans la 2ème DI, ce n'est pas ici que tu es le plus utile, j'appuierai ta requête..

 

tn_gallery_28569_123_11314.jpg- Merci Oncle, je n'osais pas vous le demander... ici c'est beaucoup trop calme, pourtant les groupuscules communistes sont nombreux...

 

tn_gallery_28569_123_11076.jpg- La Mandchourie ne doit pas tomber aux mains des Russes, les Chinois ne sont pas en mesure d'en assurer le contrôle...

 

tn_gallery_28569_123_11314.jpg- Certains nous voient attaquer les russes, d'autres voudraient libèrer la Chine du Joug occidental, ces feuillets semblent aller dans ce sens...

 

tn_gallery_28569_123_11076.jpg- Je crois que c'est l'Empereur qu'il faut libèrer ! Les Zaibatsu (grandes firmes industrielles) rêvent de bénéfices faciles... je dois te laisser, nous en reparlerons bientôt.

 

Le regard de l'Amiral  en disait plus que ses paroles, les deux hommes échangèrent un salut, Aiki regarda son Oncle rejoindre l'hydravion, lui fit un dernier signe et regagna son bureau.

 

L'Amiral devaient se rendre à Tokyo, l'Empereur avait exprimé le souhait de réunir les deux États-Major afin de les entretenir au sujet de la défense de l'Empire.

L'Amiral Kato Hiroharu était le chef d’État Major de la Marine Impériale, Eisuke Yamamoto commandait la flotte combinée depuis novembre 1929.

Après le traité de Washington de 1922, où le Japon a accepté de garder la taille de sa flotte plus petite que celles du Royaume-Uni et des États-Unis, la marine impériale japonaise se divisa entre deux cliques politiques opposées, la faction de la flotte et la faction du traité.

Le ministère de la Marine est plutôt pro-traité et soucieux de maintenir l'alliance anglo-japonaise. L'État-major de la marine est cependant plus du côté de la faction de la flotte...

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tn_gallery_28569_123_22874.jpg

Sergent Ichinami Hosokawa 

 

Le temps n'était pas aux grandes cérémonies, Ichinami ne s'en offusqua nullement, discret de nature il n'avait parlé à personne de cet examen qu'il avait passé avant de partir pour Pusan, il ne s'était même pas inquiété de son affectation et patientait depuis trois semaines. Ses états de services étaient exemplaires, ses chefs étaient particulièrement satisfait d'un élément comme lui, ils ne se retinrent pas de le mentionner dans leur rapport.

 

La nouvelle était arrivé en fin de matinée en même temps que les affectations. Hosokawa était promu sergent.

La 2ème DI avait détaché le 4ème régiment à Pusan pour sa réorganisation. Le Sergent Hosokawa y était affecté quelle chance ! La 2ème DI était la fierté de l'Armée Impériale.

 

87e Bataillon - 1ère Cie - Section 1 - 1er groupe de combat

 

Le Sergent Hosokawa se retrouve à la tête de 11 hommes. [1 SVT (fusil semi automatique) - 7 fusils - 2 SMG (mitraillettes) - 1 LMG (mitrailleuse légère) ]

 

gallery_28569_106_40359.jpg

 

(( Dans le jeu (Combat Mission II) que nous utiliserons au niveau tactique le cas échéant, ce "squad" pourra être divisé en 2 groupes : 1 avec les armes d'appui l'autre avec les armes légères.

 

A l'écran, il sera représenté par un groupe de 3 figurines animées.))

 

med_gallery_28569_106_226586.png

 

La section comprend 4 squads de ce type, une équipe mortier 50mm et le PC de section .

 

La compagnie (3 sections) est doté d'une section de 2 mitrailleuses lourdes en appui.

Le bataillon comprend 3 Cie de fusillier et une Cie d'appui (3 sections de 4 mitrailleuses lourdes)

 

Enfin le bataillon dispose de 2 canon AT de 45mm, un observateur d'artillerie en liaison avec une batterie de 6 mortiers de 82mm

                 ____________________

 

La remise des galons terminée chaque homme rejoignit son unité. Ichinami, motivé comme jamais, se retrouvais enfin avec la responsabilité d'un groupe de combat...le rêve commençait... le bataillon partait en manoeuvre le jour même pour un mois, à une cinquantaine de km de là, près d'un village du nom de Mil Yang.

 

gallery_28569_126_589486.jpg

Bien que le moral était trés haut et que chacun avait hate de passer à l'action le capitaine avait cru bon d'avoir quelque paroles qui se voulaient plutôt rassurantes.
Ayant déployé une carte de la région, nous avions été convié à un petit briefing.

"Le secteur est tranquille. Malgré la présence de groupuscules extrémistes en Corée aucun incident n'a été déploré depuis plusieurs mois... alors que plusieurs attentats ont eu lieu en Mandchourie depuis le début de l'année...

 

Ci-dessous, cerclé en orange, le PC de notre bataillon nous serons là bas à midi. Les autres unités vont stationner plus au nord.

 

(( Ceci est le type de carte et de pions (TOAW III) que nous emploierons au niveau opérationnel le cas échéant))

 

gallery_28569_126_44678.jpg

 

 

Voici notre zone de manoeuvre : (( vue sur la carte opérationnelle))

 

med_gallery_28569_126_120840.jpg
 

 

Carte tactique (Jeu Combat Mission II) du secteur :

 

med_gallery_28569_126_8677.jpg

 

Vues "aériennes" :

 

med_gallery_28569_126_713627.jpg

 

med_gallery_28569_126_25143.jpg

 

Voilà... nous avons 4 semaines pour être tout à fait opérationnels. Des questions ?

 

...silence

 

Oï.. alors tout le monde aux camions on part dans 5 min !

 

Haï !!

 

 

Rejoignant les camions Ichinami croisa son compagnon qui avait été affecté à la garnison de Pusan, chose qui n'avait pas l'air de le contrarier...

"Te voilà en manoeuvre pour 4 semaines l'ami ;)

 

a trés bientôt

Modifié par Den's

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.