Tib[]r_Fr

Tenir ou mourir

Recommended Posts

Afin d'éviter les longs posts (et peut être ainsi permettre à mon mod d'avoir du succès :P), je mets ici le bacground que j'avais imaginé ! Au mieux, cela vous donnera envie d'en savoir plus sur mon mod et de m'aider à le développer (créateur de maps et script recherché :siffle:). Au pire, ca vous fera passer le temps en vous faisant lire une petite histoire :P

__________________________________________________________________________

I - Tenir ou mourir...

Les deux soleils se levaient enfin sur la plaine désolée, perçant peu à peu les nappes épaisses de brumes bleutées. Un silence, lourd et poisseux, semblait avoir figé le temps. Bientôt, les rayons flamboyants des deux astres de Minerva se refletèrent sur les miliers de carcasses de métal qui jonchaient le sol maculé d'huile et de boue, aveuglant les systèmes de visée du Commander Cybran !

Du haut de ses quinze mètres d'acier et d'électronique dernière génération, Dirlan observait, las, cette vision apocalyptique. Les combats avaient été d'une rare violence la veille, et la journée qui commençait, s'annonçait encore pire pour les troupes de l'Alliance et lui. Ils devaient pourtant tenir jusqu'à ce que les scientifiques aient entièrement évacué le Synclotron par la porte quantique. Une telle arme ne pouvait tomber entre les mains des Seraphims : ce serait à coup sûr la fin de la guerre ! Alors Dirlan et les quelques Bots qui étaient encore opérationnels devaient défendre la citadelle... Tenir ou mourir....Tels avaient été les ordres du Commandeur.

Il avait été choisit car il n'avait jamais faillit. Même sur Calypso, lors de la guerre contre La Guilde des Infiltrées, il avait tenu tête aux hordes de Mercenaires ! Il n'était pas de ceux qui abandonnent quand tout est fini, de ceux qui se livrent à la mort pour leur dernier baiser.

Le sol se mit brusquement à vibrer et, en son fort intérieur, Dirlan sentit le soulagement l'envahir : l'assaut final arrivait et tout ceci allait se terminer ! Qu'ils viennent, il les attendait de pied ferme, bien décidé à envoyer un maximum de ces maudits robots rejoindre les milliards de leurs congénères déjà morts, victimes de la folie des hommes !

Au loin, entre les dernières voluptes de brume, un nuage de poussière s'éleva et avança avec détermination vers son avant-poste. L'armée Seraphim couvrait à perte de vue l'horizon. Des miliers de robots qui scintillaient au soleil, marchant sans la moindre hésitation vers leur destruction! Le désespoir saisit l'esprit du Commander, comme une main glacée, mais il le balaya aussitôt. Il devait survivre...Ses supérieurs, ses frères cybrans, l'humanité comptaient sur lui. Il devait tenir ou mourir !

L'armée ennemie traversa la première ligne de défense, qu'il avait dû abandonner la veille aux plus forts des combats, balaya les carcasses de ses troupes tombées pour défendre sa patrie et avancèrent vers les murs de la citadelle. La terre tremblait sous leurs pieds tandis que la plaine s'emplissait du bruit de leurs pas. Puis le crépitement des premières tourelles de défense se fit entendre. Quelques tanks explosèrent, tels les boules de feu des livres anciens. Mais ce n'était qu'une goutte d'eau dans un océan de metal ! Les rangs se reformaient inlassablement et l'armée continuait son inexorable avancée.

Plus qu'une centaine de mètre l'en séparait encore. Dirlan ferma alors son esprit, refoula ses peurs, redevenant le froid calculateur que ses amis connaissaient, et jeta rapidement un coup d'oeil par dessus son épaule, vers ses propres Kbots qui n'attendaient que ses ordres pour se jeter furieusement dans la bataille. Puis il leva le bras en lançant un rugissement aussi terrible que futile : "Pour l'humanité ! En avant !". Et il s'élança le premier, la rage au ventre, le canon Gauss pointé vers l'horizon...

_______________________________________________________________________

Les Soleils étaient maintenant bien haut dans le ciel violet. La bataille faisait toujours rage et Dirlan ne comptait plus ses blessures. Son ACU était fortement endommagé et plusieurs de ses systèmes avaient rendu l'âme. Mais il continuait le combat. Tenir, toujours tenir ! La mort rodait sur le champs de bataille, il la sentait, mais son heure n'était pas venu ! Cela ne pouvait pas être son heure : les Scientifiques venaient de lui annoncer qu'ils avaient encore besoin d'1 heure. Il lui fallait donc tenir...ou mourir. Il pointa pour la millième fois depuis le matin son canon et tira sur un Kbot souillé par l'huile synthétique et les cendres de ses victimes.

Un groupe de Loyalist explosa non loin de lui, leurs débris s'éparpillant tout autour en un torrent de flamme. Dirlan leva rapidement les yeux au ciel : des bombardiers lourds. Il ne put s'empecher de faire la grimace : il ne lui restait plus qu'un bataillon de DCA mobile. Malgré le feu, les lasers qui sifflaient près de lui et le grondement des chenilles, il prit aussitôt sa décision et envoya l'ordre à l'ordinateur central : les avions ne devaient pas abattre ses dernières tourelles. Il savait que cela signifiait s'exposer aux tirs ennemis mais il n'avait plus le choix : sans les tourelles, les restes de son armée ne tiendraient pas longtemps face aux hordes Seraphims toujours plus nombreuses. Puis son esprit se détourna de cet enième problème et se préoccupa plutôt des tirs d'artillerie qui semblaient le viser. Un de ses éclaireurs lui en indiqua rapidement la position et il décida de lancer, accompagné de quelques Briques, une contre-offensive. Les minutes qui suivirent passèrent devant lui comme s'il observait de l'exterieur de son corps la bataille...Il n'était plus qu'un automate qui visait, tirait, puis visait à nouveau, faisant fie de la chaleur ambiante, du gout âcre de la poussière et des explosions autour de lui.

Il perdit toutes ses Briques, mais la contre-offensive avait fonctionné : l'ennemie avait perdu son artillerie. Il se sentit soulagé, comme débarassé d'un poids, et se surprit à sourire pour la première fois depuis son reveil. Mais combien de temps cette pause dans le pillonage allait-elle durée cette fois ? Il lui restait encore 40 minutes à tenir ! 40 minutes avant que les scientifiques n'aient évacué le centre. Tenir....

....Ou mourir ! Les bombardiers étaient toujours là. Pire, les tourelles et ses défenses sol-air, avaient disparues et l'armée Seraphim avait encore progressé. La situation devenait soudain desespérée. Le Commandeur dut, la mort dans l'âme, ordonner une retraite en bon ordre. Son adversaire en fit de même, afin de réorganiser ses troupes avant de lancer l'ultime assaut...Mais tout n'était pas perdu : il lui restait un dernier avant-poste défensif, à l'interieur même de la cité, à l'entrée du centre Scientifique. C'était là que tout devait finir ! Ce serait la victoire ou la mort !

Il y installa son nouveau QG, organisa dans la hâte sa défense et se prépara à l'attaque Seraphim.

Celle-ci ne tarda pas et elle fut plus violente encore que toutes les précédentes. Les hordes s'engouffrèrent dans l'entonnoir qui formait l'entrée de l'avant-poste. Chaque vague laissait davantage de carcasses fumantes que la précédentes mais à chaque fois, l'ennemie progressait. Le Commandeur Cybran ne ménageait pas sa peine et donnait l'impression d'être partout. Là, il repoussait une attaque de flanc menée par quelques tanks amphibie. L'instant d'après, il usait de rayon de nanoconstruction pour réparer du mieux qu'il pouvait une de ses tourelles lourdes gravement endommagées par les bombardiers. Là encore, il sauvait un de ses Rhino d'une mort assurée en tirant à tout va, usant même de coups de pieds pour neutraliser les unités les plus légères. Malgré tous ses efforts, ses troupes tombaient les unes après les autres, tandis que défilait lentement le temps. 20 minutes encore et il n'avait plus que sa garde rapprochée. 15 minutes et il ne lui restait plus qu'une poignée de Briques et les tourelles de l'avant-poste. 10....Et sa dernière tourelle s'écroulait lourdement à terre en un crissement strident...5...Et Dilran devait reculer derrière les quelques murs qui lui restaient...4...Encore une Brique de détruite...Le temps semblait prendre un malin plaisir à s'allonger sans cesse, s'étirant à l'infini. Les secondes devenaient des minutes, les minutes des heures puis, soudain, tout s'accélèra !

Un Ythassa...Le colosse machait à grands pas vers le Commandeur Cybran, écrasant tout sur son passage, massacrant d'un simple revers les dernières troupes encore debout. Dirlan sentit alors une boule dans son estomac : la mort, ainsi réincarnée dans ce robot, s'avançait vers lui et il était seul ! Il ne pouvait rien pour lui échapper. 2 minutes...Dirlan était glacé par l'éffroi. Néanmoins, sa volonté de vivre était si forte, qu'il était résolu à mourir dans l'honneur...Il s'élança alors vers le Colosse, hurlant à pleins poumons la rage qui lui brulait le ventre et tirant à coup d'overcharge vers le point faible de l'unité Expérimentale. Les yeux sans expression du robot se posèrent alors sur lui et un canon aussi grand que lui se dressa dans sa direction...Dirlan sut que c'était la fin...Sa vie repassa devant ses yeux tandis que le laser fusait ! A la fin de ce film, il se souvint des ordres qu'on lui avait donner : tenir ou mourir...Il avait choisit mourir !

La légende dit que la dernière chose que Dirlan entendit fut son communicateur s'activer et la voix des scientifiques lui annonçant que le Synchrotron était sauf, qu'il avait remplit sa mission. En entendant cela, le Commandeur Cybran, hissé depuis au rang de héro de l'humanité, serait mort, le sourire aux lèvres....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans Forged-Alliance, la FTU, les Cybrans et les aeons encore fidèles à la Princesse Rhyane, luttent ensemble contre les Seraphims !! Et sur cette planète, véritable centre scientifique important, c'est Dirlan qui est en charge de la défense....D'où son rôle de dernier espoir de l'humanité face aux aliens Seraphims ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.