• billets
    4
  • commentaire
    0
  • vues
    4 788

Chapitre 1 – 1444

Loup

554 vues

Chapitre 1 – 1444

 


En 1444, date de l'ouverture de la session du parlement, suite à la trêve de Tours en fin de mai, la situation Anglaise est très vulnérable, et Henri VI, roi d'Angleterre et prétendant au trône de France, veut stabiliser la situation des possessions insulaires pour pouvoir terminer la Guerre de Cent Ans, au détriment des possessions continentales. Cependant, comme il est un roi bienveillant, pour ne pas fâcher trop la faction militariste de la cour et du Parlement, qui espère toujours gagner la guerre après la fin de cette trêve temporaire, il accepte de préserver le statu quo pour le moment.

 

Voici cependant la situation de ce faible et instable royaume qui peine à sortir de la période médiale et forger son identité nationale le 11 novembre 1444.

 

Comme vous pouvez voir, le royaume est loin d’atteindre la situation lors du traité de Brétigny sous le roi Édouard III ou le traité de Troyes sous le père du roi actuel, Henri V. Le territoire anglais est, en outre de l'Angleterre et le Pays de Galles, composé du duché d'Aquitaine (provinces de Gascogne et de Labourd), du duché de Normandie (provinces de Caux et de Normandie), Calais et une province en Irlande, Meath.

 


2XB8Xsz.png


La situation politique

 


Le roi d'Angleterre, Henri VI, qui règne maintenant depuis 22 ans, n'a pas d'héritier direct, ce qui laisse le champ libre aux nobles et autres branches cadettes de la famille royale de tenter de s'imposer. La faiblesse du roi est évidente, renforçant le pouvoir du Parlement et la haute noblesse. L'Angleterre dispose d'un type de gouvernement unique en Europe, avec comme base la Magna Carta et le Parlement. Le roi ne dispose pas encore de conseiller principal pour les affaires militaires, administratives ou diplomatiques, mais beaucoup doutent de sa capacité à diriger le pays pendant ses périodes de folie, et préféraient voir un noble puissant ou un conseiller l'aider. L’intérêt national choisi par le roi est militaire, pour tenter d’apaiser la faction militaire1.

 


bfGiDQw.png


Le roi anglais et ses intérêts

 


La situation diplomatique du royaume est fragile, et alors que la plupart pensent que le stade final de la Guerre de Cent Ans va bientôt débuter et que le roi semble prêt à céder les possessions du continent pour avoir la paix, certains osent encore espérer une victoire. Une chose est cependant certaine pour tous, et c'est que le royaume d'Angleterre a besoin de nouveaux alliés pour renforcer sa position et aussi mieux pouvoir se défendre face à ces nombreux ennemis. Pour le moment, l'unique allié du royaume est le Portugal. Les rivaux sont deux, la France et la Bourgogne2.

 


7yeEyJj.png


La situation diplomatique anglaise et ses cassus belli

 


Pour mieux comprendre la situation européenne en cette fin de 1444, voici un petit approfondi concernant les différents royaumes puissants de l'entourage français/anglais.

 

D'abord la Castille, qui pourrait être un bon allié pour garantir la sécurité du duché d'Aquitaine au sud face à la France. La Castille est puissante et amicale, et semble dominer la péninsule ibérique.

 


2GvFI7E.png


La Castille et ses provinces

 


Ensuite, un autre royaume de la péninsule ibérique qui est un allié potentiel face à la France, le royaume d'Aragon. L'Aragon est un peu plus faible que la Castille3, mais il est plus hostile envers la France et possède Naples en tant qu'union personnelle.

 


F1Z1YsH.png


L'Aragon et ses provinces

 


Puis, le duché de Savoie qui est amicale envers l'Angleterre et possède un vassal, Montferrat. C'est l'un des ensembles les plus puissants de l'Italie du Nord qui pourrait aider à défendre contre la France et la Bourgogne.

 


exVZ1Ds.png


La Savoie et ses provinces

 


Un très puissant allié potentiel pour le royaume est le duché d'Autriche, empereur du SERG qu'elle domine. L'Autriche n'aime ni la France ou la Bourgogne et protège ses territoires et le SERG avec une grande armée.

 


X42DoRd.png


L'Autriche et ses provinces

 


Une autre possibilité diplomatique, plus indirecte, est de tenter de vassaliser un des états irlandais diplomatiquement, pour ensuite pouvoir unifier l'île sous le contrôle anglais. Munster est l'état qui est le plus amical.

 


O2JFkDZ.png


Les états Irlandais

 


Il n'y a pas que des alliés potentiels, et pour certains un conflit avec l'un des deux rivaux du royaume semble inévitable. Voici les provinces qui sont considérées comme des territoires qui appartiennent de droit au royaume, mais que ses ennemis contrôlent, ce qui pénalise le prestige.

 


p5jPF2G.png

 


Un royaume qui est hostile à l'Angleterre mais qui reste assez faible est l'Écosse. Ce royaume est défendu par la France par l'ancienne Auld Alliance. En fabriquant une revendication, c'est possible de l'attaquer.

 


6EwCLzB.png

 


Le plus puissant et grand ennemi est le royaume de France. Pendant plus de cent ans, les deux royaumes ont été en conflit, mais en ce moment, alors que la trêve de Tours est en place, la guerre semble perdue pour les Anglais. Alors que Charles VII réorganise l'armée française pour la rendre encore plus puissante, le roi d'Angleterre n'est plus trop intéressé par le conflit que son père avait été en passe de gagner. Le roi en personne est l'un des principaux défenseurs de la trêve qui est actuellement en cours, alors que les militaristes l'accusent d'abandonner la revendication sur le royaume de France pour lequel il a été couronné Paris.

 


BFZBgwf.png

 


Le troisième ennemi évident du royaume est la Bourgogne. Depuis le traité d'Arras, la Bourgogne n'est plus du côté Anglais dans la guerre de Cent Ans et est depuis de plus en plus hostile. Le duc de Bourgogne est puissant, et avec son vassal Nevers et diverses possessions, il arrive à rassembler une imposante force armée.

 


4yhRNql.png

 


La situation économique du royaume n'est pas terrible, mais une petite réserve existe dans les coffres. Londres est la province anglaise la plus riche, mais les possessions continentales apportent un peu de revenu. Le pillage continuel en temps de guerre pénalise lourdement cette économie fragile.

 


nK6lwJC.png

 


Pour le commerce, l'Angleterre se débrouille bien et domine le nœud de la Manche. Les marchands anglais profitent bien de la trêve de Tours.

 


6y4h9H9.png

 


Le roi, très pieux, ambitionne d'améliorer les relations avec les États Pontificaux pour avoir un meilleur contact avec le pape de Rome, et éviter des schismes ou anti-papes.

 


YoGrmRH.png

 


Le royaume est, malgré toute les guerres et misères, assez stable avec très peu d'agitation. Cependant, la situation dynastique est alarmante, et si le roi n’arrive pas à avoir un héritier, une guerre civile risque de se déclencher.

 


41pKifI.png

 


La carte religieuse du royaume est dominée par le catholicisme, et l'Angleterre possède pour l'instant très peu d'influence chez le pape, mais est l'un des états qui disposent d'un cardinal.

 


ufH3MpL.png

 


Militairement, le royaume est faible, mais il dispose d'une limite d'effectifs terrestres une des plus élevées d'Europe. Le meilleur général est Richard Plantagenêt. D'un point de vue naval, l'Angleterre possède la flotte la plus imposante d'Europe avec de nombreux vaisseaux lourds. Il y a six forts à travers le royaume, tous actifs et défendant les frontières. Le fort le plus important est celui de Londres.

 


7BfG17r.png

 


Puis finalement, la situation du SERG, qui reste en cette fin de la période médiévale un ensemble d'états relativement puisant face aux attaquants externes.

 


0ikpOYE.png


Le SERG avec limites, l'empereur, les cités libre et les électeurs

 


Voici le premier chapitre! Pour la situation diplomatique, c'était un peu bête de choisir la vue de province à la place de l'écran, mais bon. :P

 

Inauguration du Parlement de 1444

 

Notes :
1C'est le côté RP sans vous consulter, sinon comme roi, j'aurai choisi diplomatique et c'était celui par défaut.
2J'ai nommé les deux en tant que mes rivaux, sinon c'est un peu ridicule, et de toute façon il va y avoir de la friction.
3Depuis la 1.12, il est plus fort et mieux défendu.



0 Commentaire


Recommended Comments

Aucun commentaire à afficher.

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.