• billets
    7
  • commentaires
    17
  • vues
    4 118

Long Live the Queen ! Le Règne de Marie la Grande

Thorsten von Schalburg

486 vues

La journée avait été éprouvante pour Marie de Hauteville, fille du Roi Charles de Sicile, et première Reine de ce curieux royaume normand niché en plein cœur de la méditerranée. Les festivités du couronnement l’avaient beaucoup fatigué, elle qui était d’un caractère plutôt paresseux, et elle avait souhaité s’isoler quelques instants avant de regagner les festivités.

Depuis son balcon, elle pouvait apercevoir la cité de Capoue, qui plongeait peu à peu dans l’obscurité quelque peu tardive du mois de mars.

« Je suis maintenant une Reine » se disait-elle, hésitante. Cela faisait longtemps qu’elle était prédestinée à ce rôle, son père n’ayant jamais pu lui donner de frère. Elle avait part ailleurs déjà pu gouter bien malgré elle aux intrigues qui la liaient à son statut d’héritière, puisque son père avait fait assassiner son premier époux pour une histoire de matrilinéarité.

Mais elle ne se sentait guère prête. C’était une femme oisive, et peu courageuse, peu versée dans la diplomatie de cour et n’ayant pas le moindre talent pour l’intrigue. Elle n’avait de plus aucune ambition et ne se sentait pas l’étoffe d’une grande souveraine.

1419185593-marie.jpg

Marie Ière de Hauteville, et ses stats plus que moyennes

Alors qu’elle réfléchissait, elle fut perturbée par une voix qui semblait venir de sa tête.

« Bonsoir votre altesse »

Un homme se tenait là, à côté d’elle, vêtu d’une manière bien étrange, dans une mode qui n’avait rien de commun avec ce qui se faisait en Italie, ni d’ailleurs dans n’importe quelle autre contrée dont elle avait connaissance.

« Qui êtes-vous messire ? J’ai demandé à ce que l’on me laisse seule, vous devrez attendre si vous vous voulez vous entretenir avec moi »

« Mais vous êtes seule majesté »

La Reine prit peur et appela immédiatement la garde. En quelques secondes trois hommes en armes, épée hors du fourreau, l’avait rejoint sur le balcon.

« Que se passe-t-il Majesté ? »

« Cette homme m’importune, chassez le ! »

« Quel homme Majesté ? »

« Vous êtes la seule à pouvoir me voir » dit alors l’homme à l’aspect étrange « laissez donc partir ces chevaliers et nous pourrons converser en paix »

La Reine, qui était à deux doigts de s’enfuir en courant, réussit à puiser un peu de courage au fond d’elle-même pour renvoyer ses hommes, et elle put s’entretenir avec cette bien curieuse entité.

« Qui êtes-vous, et qu’êtes-vous ? »

« Question pertinente » Se réjouit l’entité « Dans un sens je ne suis qu’un simple être humain, mais dans cet univers je sais également être bien plus. Rassurez-vous, je ne suis pas un envoyé du diable. Mais je ne suis pas non plus un ange de Dieu. J’ai été envoyé ici-bas pour vous protéger et vous guider dans votre tâche. Et il y aura du travail, n’en doutez pas. »

« Mais comment se fait-il que mes gardes ne vous aient pas vu ? »

« Parce que je ne souhaite pas que quiconque autre que vous n’ai ce privilège. »

La Reine était perturbée, elle repensait à ce que lui avait dit le prêtre à propos des démons. Mais quelque chose en elle la poussait à faire confiance à cette créature humaine.

« Et comment dois-je vous appeler ? »

« Oh, cela n’a guère d’importance, car je serai toujours là prêt de vous quand vous en aurez besoin. Mais si cela vous tiens à cœur… J’ai de nombreux noms, mais pour vous je serai celui qui se nomme… Thorsten von Schalburg. »

Le lendemain, après réunion du conseil restreint, la Reine Marie réorganisa le conseil et mit en place ses premières mesures qui étonnèrent beaucoup l’assistance, les nobles ne s’attendant pas à ce que la Reine puisse prendre des décisions aussi tôt.

Il fut donc décidé de déplacer la capitale à Salerne, une position plus centrale pour gouverner le royaume.

Les juifs furent réhabilités et purent recommencer leurs activités sur les terres de Sicile.

La Reine ayant trop de possessions, il fut décidé de confier la baronnie de Catane à un noble normand.

Quelque pots-de-vin furent versés aux nobles d’importance.

Dans les politiques à long terme, il fut poursuivi la décision de continuer la normandisation culturelle du royaume. Enfin, le Comte Sewal fut envoyé en Sardaigne pour fabriquer des revendications nous permettant d’accroitre notre contrôle sur la Mediterrannée.

1419185710-juifs.jpg

Les juifs sont de retour en Sicile

A la fin de la journée, fière d’elle, la reine, enthousiaste, s’entretenue avec Thorsten sur ses actions de la journée.

« Vous avez fait le plus gros du travail pour le moment, hormis le déménagement à Salerne vous ne devriez pas avoir à vous occuper de grand-chose prochainement. Cependant je vous invite à jeter un coup d’œil sur la situation hongroise »

« La Hongrie ? Mais nous n’avons aucun intérêt là-bas ! »

« C’était peut être le cas il y a quelques années, jusqu’à ce que votre jeune cousin Serlo, agé de 5 ans, n’accède à la couronne d’Etienne. Vous êtes certes bien loin dans la liste de succession mais qui sait ? »

« Je suis déjà Reine de Sicile, et je n’ai aucune envie de régner sur cette contrée étrange. Assurez-vous seulement que mon cousin reste en vie, il pourrait être un bon allié. »

Le Roi Consort Ugues venait d’entrer dans la pièce

« A qui parlez-vous ma mie ? »

« A Thors… Euh… à personne, je parlais toute seule… »

« Alors comme cela nous déménageons à Salerne ? »

1419185796-serlo.jpg

Le très jeune Serlo de Hauteville, Roi de Hongrie

Les choses s’annonçaient calmes pour un certain temps, jusqu’à ce que la mère de Marie, duchesse de Toscane, ne déclenche une guerre d’indépendance contre le Saint Empire. Malheureusement, il était impossible de lui offrir un soutien militaire.

1419185946-ippo.jpg

La guerre civile frappe le Saint Empire

Alors que la guerre grondait au nord, l'évangélisation des dernières provinces hérétique se poursuivait sans heurt en Sicile.

Le 18 mars 1123, Malte fut officiellement considérée comme évangélisée. Le 26 février 1126, ce fut au tour de la province de Naples de devenir officiellement catholique, abandonnant les vieilles coutumes orthodoxes. Le Royaume était désormais entièrement fidèle à l’Église romaine.

1419186253-catho.jpg

Les Bonnes nouvelles font toujours plaisir.

Quand ses enfants atteignirent l’âge de six ans, Marie confia l’éducation de son fils au chapelain de la cour, qui était un homme sage, et décida de s’occuper elle-même de celle de sa fille.

Quelques temps plus tard, le 1 aout 1126, elle découvrit qu’elle était enceinte d’un troisième enfant

1419186361-enfant.jpg

Je vous avoue que je trouve le dessin de l'event superbe

Le 23 septembre 1126, Ippolita, la mère de Marie, toujours en révolte contre le Saint Empire et sur le point de gagner, nous appela dans une guerre défensive contre Pise, qui souhaitait s’approprier Bastia. Nous répondîmes par l’affirmative même si nous supposions que cette guerre avorterait assez vite.

Et effectivement, le 19 décembre, Ippolita triompha du Saint Empire et la guerre pisane s’arrêta aussitôt. La mère de Marie acquit donc son indépendance avec son allié, le Royaume d’Aquitaine. Quand elle sera rappelée à Dieu, la Couronne de Sicile héritera d’un bel et vaste territoire.

1419186565-ippo2.jpg

L'Empereur pleur

1419186624-toscane.jpg

La Toscane

Le 2 Mars 1127 Naquit le second fils de Marie. Son père voulait le nommer Arnald mais la reine insista mystérieusement pour qu’il s’appelle Thorsten.

1419186715-thorsten.jpg

Pierre de Thor, pas très catholique comme nom

Le 22 décembre 1131, le Pape appela à la Croisade pour Jérusalem. C’était l’occasion rêvée pour la reine Marie, après presque 10 années d’une règne plat et calme, de pouvoir entrer peut être dans l’Histoire.

Plutôt retissante à la base, Thorsten (pas son fils, mais son "ange gardien") parvint à la convaincre de se joindre immédiatement à l'effort de guerre, et la Sicile figura parmi les premiers Royaumes à rejoindre les armées du Christ.

1419187102-croisade.jpg

Crusader Kings

La première grande bataille à lieu à Jérusalem, où une coalition de 37 000 chrétiens défit une armée mauresque de 10 000 hommes

Après la victoire, nos troupes se replièrent pour prendre le port d’Arsuf.

A la suite de cette grande bataille, le reste de la guerre consista pour nos troupes en une série d’occupations et de petites batailles mineures, manifestement l'Empire musulman avait été attaqué à un très bon moment.

1419187245-bataille.jpg

Un petit carnage

Mais alors même que nous étions en train de gagner la croisade, ce félon de Duc Robert exigea d’abaisser l’autorité de la Couronne. La guerre civile fut déclarée.

1419187346-felonie.jpg

Décidément Robert est un nom chéri par les rebelles !

La mère de Marie, la Duchesse de Toscane, ainsi que son lointain parent le Roi de Croatie acceptèrent de lui porter secours lors de ce conflit.

Le 31 Mars 1134, grâce à la seule action de nos alliés, le félon Robert fut vaincu.

1419187473-robert.jpg

Mais ils ne gagnent pas toujours...

Thorsten recommanda à Marie de rehausser l’autorité de la couronne afin de mieux le narguer.

Et le 20 juillet 1134 marqua le triomphe des armées du Christ. Grâce à son impact stratégique décisif, Marie de Hauteville, Reine de Sicile, fut couronnée première Reine de Jérusalem par la grâce de Dieu

Les divers titres du Royaume furent partagés entre les deux fils de la Reine et la petite noblesse normande qui s’était illustrée à la bataille. La Reine conserva le domaine de Jérusalem en mains propres.

1419187557-jer.jpg

Ô Jerusalem

Le 25 Mai 1135, La mère de Marie, Ippolita, succomba de son anxiété mortifère, et le Duché de Toscane fut annexé à la Sicile. Le Royaume s’étendait de plus en plus.

Parallèlement, nous devions faire face à une guerre de conquête mineure au levant, que nous avions déclenché un peu trop vite face à un comté isolé qui avait de trop bon alliés. Cela même alors qu’une révolte musulmane ravageait le sud. Cela posait problème, car les caisses étaient peu fournies et les troupes disponibles là-bas bien trop peu nombreuses.

1419187686-heritage.jpg

Une belle mort ! Euhm... En fait,... non.

Le 10 janvier 1141, une nouvelle révolte pour abaisser l’autorité de la couronne se déclencha, et ce fut de nouveau la guerre. Elle fut longue mais gagnée sans trop de peine.

1419187785-felon2.jpg

Décidément cela ne leur plait pas

En 1144, les revendications pour la Sardaigne étaient enfin prêtes, mais il fallait encore attendre, car les caisses étaient vides, l’or ayant été aspiré par la récente guerre civile

Le premier septembre 1145 arriva un grand malheur. Roger, Duc de Jérusalem, fils ainé de Marie et héritier de la couronne, succomba sous les assauts de la maladie.

C’est donc l’actuel Duc d’Ascalon, Thorsten, qui devint l’héritier.

La chose fit beaucoup rire Thorsten von Schalburg, l’étrange esprit qui conseillait en secret la Reine, mais il préféra ne pas lui en faire part puisqu’elle était accablée de chagrin.

1419187874-roger.jpg

Il aurait du manger plus de lapin

Récemment, Nous nous sommes rendu compte que l’Empire Byzantin était passé en succession élective, la chose peut avoir de l’importance car nous sommes électeurs.

En mars 1147 débuta l’invasion de la Sardaigne, soumise à la république de Pise, après tant d’années d’attente.

La guerre fut d’une facilité déconcertante. Les pisois n’opposèrent quasiment aucune résistance. Leurs caisses étaient manifestement à sec puisqu’une compagnie de mercenaires à leur solde se retourna pendant le conflit. En mars 1149 la Sardaigne était intégré au Royaume de Sicile.

Mais alors que tout allait bien dans le Royaume depuis plusieurs années, nous nous rendîmes compte que nous avions fait une énorme erreur. Nous avions confié à celui qui aurait dû être le Duc de Sardaigne le duché de Sicile en lieu et place ! Et tous les fiefs qui vont avec !

Erreur qu’il fallait réparer au plus tôt, nous lui donnâmes le titre qui lui revenait de droit puis exigeâmes celui qui était nôtre. Mais il refusa ce bon accord et se révolta !

Alors que le temps passait les choses allaient de mal en pis. Le Duc de Sardaigne était vaincu. Nous pûmes lui soustraire son titre de duc de Sicile mais il était impossible de lui récupérer nos fiefs siciliens à cause de la trêve.

Dans le même temps, une grande révolte musulmane et lollarde avait éclaté au levant, et c’est près de 8000 hommes en tout qui se battaient là-bas contre nous, étant parvenus à anéantir totalement l’escorte royale resté là-bas. Les caisses du royaume étant de nouveaux à sec, les choses s’annonçaient difficiles.

Le 10 octobre 1161, Le roi consort de Sicile s’éteignait. Le tour de Marie allait surement bientôt venir.

1419188003-ugues.jpg

ça fait bizarre sans H

Et bien non… Le 12 aout 1164, le pape déclencha une croisade contre la Lituanie. Cette fois ci nous ne nous sentîmes absolument pas concernés. D’autant plus que les révoltés du Levant sapaient toujours nos défenses, et nous étions toujours incapables de leur répondre.

1419188141-lithuanie.jpg

Une croisade pour massacrer des païens inoffensifs...

Finalement, une flotte fut envoyée à Jérusalem au printemps 1166, et les rebelles furent anéantis. Le Royaume était enfin en paix et Marie pouvait s’en aller sereine…

Ce qu’elle fit quelque mois plus tard. Sur son lit de mort, un Thorsten se trouvait à son chevet. La Reine sur le point d’expirer son dernier souffle le remerciait pour tout ce qu’il avait fait pour elle. Elle se remémorait les bons moments passés avec lui comme les périodes difficiles. Mais Thorsten ne comprenait pas, sa mère faisant référence à des évènements dont il n’avait pas même idée.

Qu’importe, elle venait de rendre son dernier soupir.

La Reine Marie la Grande de Hauteville est morte, Longue vie au Roi Thorsten !!!

1419189114-longuevieauroi.jpg

Au Suivant !

*********************************************************************************************************************************************************************

Eh bien voilà. Un règne excessivement long et assez inattendu aux vues des stats de la donzelle, je n'aurai jamais cru faire autant car mon seul objectif de départ c'était la Sardaigne.

Pour le coup du nom de l'héritier, c'était juste lancé comme une blague, je ne pensais vraiment pas que "Thorsten" accéderait au trône, j'espère que vous me pardonnerez cette fantaisie.

Enfin ma plus grosse bourde c'est quand même, au moment où j'ai voulu céder la Sardaigne, je me suis trompé de Duché et j'ai sélectionné "inclure tous les sous titres" ce qui nous a fait perdre le contrôle de tous nos fiefs en Sicile. Le pire c'est que je ne m'en suit rendu compte que presque cinq ans après coup !!!

Bon, le type est actuellement prisonnier, à mon successeur s'il le souhaite de reprendre nos comtés sans risque (si ce n'est celui d'augmenter la colère des autres vassaux) (je ne pouvais plus le faire moi même, j'avais la trêve encore active qui m'en empêchait.)

Voilà, bonne chance à Xilot !

P.S. Désolé, j'ai beau avoir essayé toutes les manips que j'ai pu, la dernière image refuse de s'afficher...

EDIT j'ai corrigé en virant le screen de la défaite des rebelles, j'en ai profité pour corriger deux ou trois fautes qui m'ont sauté aux yeux.



7 Commentaires


Recommended Comments

GG.

 

Ton grand père est fier (même si tu as déménagé la capitale alors qu'il avait opté pour Capoue pour se rapprocher de Rome, poussé par sa ferveur et son attrait pour la série Spartacus...).

 

Bravo pour l'AAR (et la croisade, tu as racheté l'honneur de la famille, la première avait été un échec, les normands étant repartis sans livrer la moindre bataille à la vue des milliers de maures et de morts sur le pied de guerre).

 

Content de voir que les héritages Toscan et Hongrois se sont déroulé comme prévu.

Pour ce qui est du st empire, on devrait avoir des prétendants dynastiques, qu'est-ce qu'il en est ?

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

C'est original ce nouveau concept de ange gardien . :P Je pense que c'est la limite des vingt images par billet. Une image du royaume tosco-sicilien? 

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

D'accord pour la limite, j'avais pas calculé (le pire c'est que j'en ai coupé certaines au montage)

 

Pour le Saint Empire, je n'ai vraiment pas trop suivit ce qu'il s'y passait. J'avais plus d'yeux pendant la partie sur le rhômanion, qui a changé de dynastie régnante quand il est passé en électif. Je ne suis jamais parvenu à faire une alliance concluante.

Pour ce qui est du reste du monde, j'ai été agréablement surprit de voir naître un royaume finnois suomenusko (parce que je joue une grosse partie là bas parallèlement)

J'ai aussi remarqué qu'à un moment les Godwin avaient reprit aux normands le trône d’Angleterre, mais c'était en milieux de partie et j'ai pas suivit l'évolution.

 

Pour la capitale, j'aimais juste pas être à la frontière, j'ai prit Spolète parce que c'était le duché d'origine.

 

Enfin voilà deux screenshot de situation globale que je n'ai pas pensé de prendre (j'ai relancé la dernière autosave pour)

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/51/1419193345-2014-12-21-00029.jpg

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2014/51/1419193392-2014-12-21-00030.jpg

 

Vous pouvez voir que la "normandisation" a beaucoup progressé :P

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Le royaume de Jérusalem ?
Ben ... devenir musulman et partir à la conquête de la Perse,

c'est une bonne idée, non ?

Comment ça, non ?

 

Par contre, étendre la Terre Sainte jusqu'en Egypte voir l'Algérie,

ce serait assez charismatique, et pas impossible.

Bref, créer un Royaume méditerranéen en attendant

d'hériter de l'Empire Byzantin.

 

Jolie partie.
Moi, à chaque fois que j'ai gagné une croisade (en étant FIIIRST !!! dans le conflit),

c'est toujours un pôv' type qui récupérait mon beau royaume. Grrr !

Partager ce commentaire


Lien vers le commentaire

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.